AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 16 : Dans les profondeurs du labyrinthe... Partie 7 : Qui a peur du Grand Méchant Loup... Et de ses Maîtres ?! (29/01/2018)

Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 30/03/2018

MessageSujet: Chapitre 16 : Dans les profondeurs du labyrinthe... Partie 7 : Qui a peur du Grand Méchant Loup... Et de ses Maîtres ?! (29/01/2018)   Ven 30 Mar - 18:13

Xun’a, Gromlick, Kherad, Orag et Ildhrae étaient maintenant devant la dernière des portes non ouverte du « conservatoire » de Valhermion. Une porte d’où se dégageait un froid intense, assez présent pour déjà frigorifier la plupart d’entre eux, alors même qu’ils étaient protégés par la porte de ce qui se trouvait au-delà. Ildhrae sort le parchemin pour permettre à l’ensemble du groupe de résister aux températures extrêmes et en commence l’incantation.

Pendant ce temps-là, il est vérifié qu’aucun piège mécanique n’est présent, mais le mécanisme de la porte semble bel et bien congelé. Orag propose de l’ouvrir à coups de marteau, avant de se raviser en imaginant la réaction du maître des lieux. Xun’a, poussant sur ses sens malgré le bruit du vent parvint à entendre quelque chose, comme si l’on retirait un morceau à quelque chose de manière violente, ainsi que ce qu’elle croit être un grognement. Les nains se mettent donc en position, alors que Kherad prend son temps pour crocheter la porte.

Le tieffelin finit par réussir à déverrouiller cette dernière, et l’entrouve, remarquant rapidement un morceau d’une nouvelle créature gelée. Ainsi qu’une neige beaucoup plus importante, formant une couche de 30 à 40 cm au sol. La créature se révèle rapidement être un dragon congelé, et le froid se fait plus intense maintenant que la porte est ouverte. Ce dernier reste perceptible malgré le sort… inutile de dire que sans ce dernier, aucun d’eux ne pourrait survivre dans ce blizzard.

Le groupe échange en chuchotant, afin que leurs voix soient couvertes par le vent. La discussion tourne sur le fait de garder la porte ouverte ou fermée, puisque le groupe n’a pas de charge suffisante pour la maintenir entrouverte. Elle est donc laissée complètement ouverte et va claquer contre le mur, poussée par le vent. De nombreuses créatures semblent conservées dans la glace, et au vu de la vision difficile, Ildhrae allume sa torche éternelle. Le groupe se sépare et certains vont vers l’Ouest, tandis que d’autres avancent vers le Nord.

Ildhrae est persuadé que toutes ces statues de créatures congelées ont pour fonction d’être des trophées, au vu de la rareté de certaines d’entre elles. Cependant, alors qu’il approche d’un crâne prisonnier d’une colonne de glace avec des symboles arcaniques, il remarque que quelque chose de vivant se déplace… Au vu de l’aperçu, il est presque certain que ce sont des loups. Des loups avec une taille déjà anormale cependant.

Gromlick ne tarde pas à reconnaître des loups sanguinaires… Ce sont une sorte d’évolution des loups gris, et ils sont assez rares… en trouver autant qui agissent ainsi est mauvais signe, car s’ils sont les membres de la meute, cela veut dire que leur Alpha est pire encore. Alors qu’un échange s’éternise dans le groupe, les loups se mettent en position d’encerclement, ce qui est une tactique classique de chasse en meute. Xun’a dit dénombrer au moins cinq loups.

L’un d’eux s’approche d’Ildhrae, intrigué par sa torche éternelle. Le genasi a le temps de s’emparer de sa torche et de la lancer un peu plus loin, pour voir la réaction du loup. Ce dernier finit par s’en emparer et partir avec vers le fond de la salle… Cela révèle temporairement le cadavre d’un ours de taille impressionnante, et un cercle arcanique gigantesque. L’ours aurait pu transporter l’ensemble du groupe, s’il était encore en vie.

Ildhrae, devenu aveugle dans l’obscurité de l’endroit est rejoint par Orag et Kherad. Ce dernier n’hésite d’ailleurs pas à l’insulter par rapport à son action concernant la torche, avant de lui proposer qu’ils avancent ensemble vers le cercle arcanique. Les loups continuent de se déplacer, furtifs et bien plus rapides que notre groupe d’aventuriers qui est sévèrement ralenti à cause de la neige. Gromlick conseille à tout le monde de rester éloigné de la carcasse, car le chef de meute se trouve là-bas, et que les autres loups ne font qu’attendre un ordre pour passer à l’attaque.

Le trio de Kherad, Orag et Ildhrae continue de se diriger vers le cercle arcanique remarqué précédemment, en contournant les trophées de glace. Le mage réagit vivement à une bêtise d’Orag qui demande si l’on peut arrêter un cercle arcanique à coups de marteaux, ce qui est très vivement déconseillé. Chacun reste donc prudent, jusqu’à ce qu’Ildhrae perçoive de l’électricité arcanique dans l’air. Il crie afin de prévenir qu’une réaction n’est pas normale avec le cercle magique….

C’est alors qu’apparaissent deux géants… Les cercles sont sans aucun doute des transporteurs et permettent aux géants d’aller chasser et de trouver des esclaves. Seulement le mauvais état des lieux rend les cercles instables, d’où cette production anormale d’électricité. L’avantage de l’activation des cercles et de l’apparition de ces géants qui portent des torches aux flammes bleues est qu’Ildhrae n’a besoin de rien pour voir devant lui.

Le loup Alpha est désormais visible, bien plus colossal que ses bêtas, semble fait entièrement en cristaux de givre… Deux géants, une meute de loups dont un bien plus conséquents que les autres. La seule option raisonnable semble bien être la fuite. Pourtant, au vu des conditions, nul doute que leur troupe n’ira pas loin avant que leurs adversaires ne soient sur eux. L’un des géants semble les remarquer à ce moment-là et sourit en voyant que ce sont des mortels.

Cela l’amuse tellement qu’il propose que le groupe joue avec son chien… A savoir le loup alpha. Le quintette ne semble pas avoir tellement de choix. Après une grande respiration, Ildhrae demande ce que le groupe a à gagner s’ils l’emportent contre le chien. Après plusieurs rires, le géant s’engage à ne pas les tuer, sauf si c’est leur volonté, et même à offrir un objet de sa conception, arme ou armure.

C’est ainsi que le combat s’engage, entre la meute et le quintette, après un hurlement terrifiant. Ildhrae conseille au groupe de rester en dehors des cercles, sachant que lui-même ne pourrait rien faire dessus, et Signir, le loup de glace commence à jouer. Tous les loups se mettent en action, et un bêta ainsi que l’Alpha commencent à s’en prendre à Xun’a. Celui le plus proche de l’elfe s’est d’ailleurs vu roussir les poils directement Gromlick. Signir mord Xun’a avant de lancer un souffle glacé qui menace de congeler tout le monde. Le groupe tient bon cependant et Ildhrae se renforce contre l’effet du froid grâce à sa magie. Il serait sans doute celui qui pourrait tenir le plus dans ces conditions.

Orag soigne le groupe, Gromlick fait pleuvoir les carreaux et Kherad après avoir échoué à grimper sur l’une des statues commence à éviter les assauts de deux loups qui le prennent en tenaille, sans réussir à répliquer. Pendant ce temps-là, les géants s’amusent au tennis avec le tyrranoeil géant congelé, ne s’occupant pas énormément du combat. Ildhrae invoque la foudre à partir de son épée pour frapper deux bêtas et le loup Alpha. L’un des bêtas s’effondre et Ildhrae s’envole jusqu’à la position de Kherad car ce dernier semble en difficulté.

Xun’a lance plusieurs sorts, qui touchent leurs cibles, poussent l’un des loups et amène à la chute d’un trophée qui reste cependant intact malgré le choc, tandis que Gromlick envoie des carreaux. L’un d’eux vient cependant se ficher dans le corps de l’elfe, qui semble en souffrir énormément. Ildhrae frappe avec violence le loup qui se trouve dans le dos de Kherad, alors que celui dans le dos du prêtre tente de continuer de le mordre. Deux des bêtas continuent de s’en prendre à Xun’a, qui est au sol, alors que l’Alpha se prépare à relancer son souffle.

Le Genasi, reconnaissant la posture de début d’attaque, utile son pouvoir de téléportation d’une cible marquée pour l’employer sur le loup géant, qui tombe sur ses deux congénères, et se prend un coup de cimeterre. Les statues près de Kherad et d’Ildhrae tremblent suite au fait que le tyrranoeil ait été envoyé contre elles, et l’un des deux géants annonce avec son accent la fin du jeu.

La troupe des aventuriers s’en sort bien… Plusieurs d’entre eux sont sérieusement blessés, mais aucune mort n’est à déplorer. C’est avec un léger sourire que l’élémentaire fait remarquer qu’ils ont manifestement gagné leur pari. Les deux géants se présentent, tous les deux sont des frères, Ingvir Einarsson, le propriétaire du « chiot » et Wulfric Einarsson qui les complimente pour leurs talents de dresseurs. Ce deuxième géant leur dit également que son esclave personnel est mort, et qu’il serait ravi de prendre l’un d’eux pour le remplacer, s’ils deviennent assez fort pour tuer un chiot.

Ildhrae, qui a des connaissances sur les géants du givre le remercie du compliment, non sans se rappeler que les géants règlent tout par la force physique. Leur hiérarchie est établie de telle façon que les géants du givre sont en bas de l’échelle, avec pour supérieurs les géants du feu, eux-mêmes dominés par les géants de la tempête. Conscients d’avoir perdu leur pari, les géants demandent qui est le chef du groupe devant eux, pour le récompenser. Face à la réponse honnête d’Ildhrae, à savoir que chacun d’entre eux est libre d’agir, et que personne n’a de supériorité sur les autres, les géants décident d’organiser un tournoi de bras de fer entre les membres de l’équipe pour déterminer le plus fort, et donc le récompenser. Voici donc notre troupe engagée dans un défi de pure force physique, dans la plus grande tradition du sport géant.
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 16 : Dans les profondeurs du labyrinthe... Partie 7 : Qui a peur du Grand Méchant Loup... Et de ses Maîtres ?! (29/01/2018)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.
» Dans les profondeurs de la Moria
» Le Lac aux Mille et un Secrets
» « Dans les profondeurs des Ténèbres, je viendrais te chercher. » || Mary & André [+18] [FINI]
» Pourquoi avoir peur dans le métro, la nuit, n'est ce pas ? [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donjons et Dragons XIGKO :: Ecrits de l'aventure :: Version Narrateur-
Sauter vers: