AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 5 : Découverte de Neverwinter et objectifs futurs (02/04/2016)

Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 30/03/2018

MessageSujet: Chapitre 5 : Découverte de Neverwinter et objectifs futurs (02/04/2016)   Ven 30 Mar - 17:30

10 Tarsakh 1479 CV

Neverwinter. Ils étaient tous les quatre arrivés à ce qui était leur premier objectif. Cette grande ville, regorgeant d’aventuriers de tous les genres, et ayant survécu à maintes catastrophes. Cette ville avait dû être rebâtie sans aucun doute un certain nombre de fois. D’ailleurs, elle semblait encore porter la trace de certains évènements récents, si l’on se référait aux dires du garde rencontré quelques jours auparavant, et à ce qui se disait actuellement. Les gardes à l’entrée firent s’arrêter le groupe et leur demanda leur raison d’être là. Ildhrae répondit pour le groupe qu’ils étaient des aventuriers et on les laissa passer sans plus les déranger que cela. Tout en leur signifiant de ne pas causer de problèmes.

Malgré l’heure matinale, la ville semblait déjà en pleine activité, dans ce quartier se trouvant au Nord-Est de la ville. Sans le savoir, le quatuor était arrivé par le quartier des marchands. Celui qui de loin serait le plus utile à leur groupe. Après tout, certaines choses étaient à voir pour la suite. Notamment en ce qui concernait leur équipement. Ne connaissant rien de cette ville, la compagnie décida d’écouter ce qui se disait alentour afin de déterminer qui parmi les professionnels présents seraient capables de leur faire du travail de la meilleure des qualités possibles. Cette écoute les amena à rejoindre l’échoppe tenue par Kadgar Forgemain.

Le maître des lieux les accueille avec le sourire, ravi de voir des clients, et c’est Gromlick qui commence à échanger avec son compatriote. Après tout, quoi de mieux qu’un nain pour échanger avec un autre nain ? Ce dernier leur montre ses différentes armes et armures en métal, pour attester de la qualité de son travail. Le rôdeur, toujours dans l’échange, lui demande également s’il serait prêt à leur faire un prix, contre le fait de lui laisser une partie des objets récoltés durant leurs pérégrinations. Ce dernier accepte et leur accorde un rabais de 20 % sur leur premier achat, en échange des marteaux de forge.

C’est ainsi que chaque membre du groupe demande à faire améliorer le tranchant de leurs armes. Ce dernier accepte même de se lancer sur le défi que constitue la faux de Xun’a, bien que n’ayant jamais testé cette arme. Cela s’accompagne cependant de remarques concernant des outils de jardinage… renforcés par ailleurs lorsque celle-ci s’intéresse à la présence ou non de serpes dans cet établissement et Ildhrae se retrouve à devoir apaiser son amie pendant que Gromlick détourne l’attention de Kadgar de l’état d’esprit de l’elfe noire.

Le forgeron est cependant curieux face au quatuor. Il faut dire que leur compagnie représente une alliance pour le moins… hétéroclite, et il leur demande à chacun leur race et lieu d’origine. Particulièrement à Ildhrae. Il faut dire que croiser quelqu’un dont les cheveux sont des cristaux représente un évènement. Le nain lui demande d’ailleurs s’il lui arrive de devoir se couper les cheveux… Tout comme chacun, ainsi que si la peau des Genasi est possiblement utilisable pour former une sorte de cuir. Le mage d’armes est bien incapable de répondre à ces questions mais lui promet cependant que si une partie de lui-même vient à se perdre dans un combat, il la récupèrera pour lui. La conversation revient cependant sur un chemin plus classique, lorsqu’ils se renseignent sur l’adresse des meilleurs tanneurs et couturiers des environs, ainsi que sur un endroit où se restaurer. Le forgeron leur répond pour le tanneur, mais se trouve bien incapable de le faire pour le couturier. Enfin, concernant la nourriture et l’hébergement, il leur donne l’emplacement du Sanglier Souriant, une auberge tenue par d’autres compatriotes nains. A la fin, il leur explique qu’il lui faudra cinq jours au total pour pouvoir améliorer toutes leurs armes, mais que les plus simples seront prêtes d’ici un jour ou deux. Il s’occupera de la faux en dernier, au vu de la difficulté que cette arme représente. Son dernier conseil fut de leur dire d’éviter le Sud-Est, fortement touché notamment par l’éruption récente et portant encore les stigmates des évènements liés à la mort et la renaissance de la magie.

De retour dans l’effervescence de la ville, Kherad et Ildhrae écoutent ce qui se passent afin d’avoir des avis sur les couturiers des environs, et finissent par entendre un nom venir de manière récurrente. La matinée étant à peine entamée, le groupe décide de se séparer pour aller aux différents endroits et conviennent de se retrouver devant l’échoppe de Kadgar Forgemain avant la mi-journée pour manger au Sanglier Souriant.

C’est ainsi qu’Ildhrae va avec Xun’a vers le couturier, et que Gromlick et Kherad partent vers le tanneur, emportant également l’armure de cuir du genasi. Il fallut un certain temps pour arriver jusqu’au magasin du couturier. Ce dernier, Perdal de la Marguerite, est salué par le mage d’armes qui explique la raison de leur présence. L’utilisateur du tissu lorsqu’il aperçut Xun’a commença à partir sur de longs éloges concernant la beauté des elfes et l’enjoignit d’aller derrière un paravent, pour que sa femme puisse aller prendre les mesures nécessaires à la création d’un habit à la fois esthétique et résistant. Pendant ce temps, Ildhrae lui se renseigna sur les capes de voyage, et décida d’en prendre une pour lui, dans un mélange de teintes naturelles. Xun’a décida d’en prendre une pour elle également, noire. L’ensemble de ce qui était commandé serait prêt pour le lendemain.

La demande de différentes adresses pour du matériel d’écriture, la nécessité de divers enchantements et le fait de trouver un prêtre de Corneille leur donna de nouvelles indications : le quartier Ouest serait utile pour tout ce qui pouvait concerner l’alchimie, les enchantements, et les scribes. Le Sud de la ville permettrait quant à lui de se rapprocher d’hommes et de femmes liés au service de la Déesse Corneille. Enfin, une boutique faite pour les aventuriers se trouvaient dans les alentours de la taverne qu’on leur avait conseillé.

Dans une autre partie de la ville, le nain et le tieffelin trouvent la boutique du tanneur, Jack Wolfskin, et laissent en réalité deux armures de cuir en amélioration au lieu de trois, puisque Kherad décide de s’équiper de l’armure de Sombrepeau qu’il avait obtenue de la part du Chaman Géant. D’ailleurs, la qualité de cette dernière impressionna le tailleur, qui n’osa guère y toucher, puisque cette armure possédait également un enchantement. Le groupe se retrouva ensuite au lieu de rendez-vous prévu et se rendirent à l’auberge.

Une fois encore, se retrouvant face à un compatriote, ce fut Gromlick qui prit l’attache du tenancier, et le groupe décida de prendre une chambre de quatre personnes, ce qui leur reviendrait moins cher, que de chacun utiliser la leur. Le prix était abordable, et pour une fois pouvoir dormir dans un lit, et ne pas puiser dans leurs rations, serait agréable. Le quatuor se posa à table, et tout en attendant, se mit à l’écoute. Kherad, particulièrement sensible cette fois, capta plusieurs infos intéressantes : la première concerna une caravane, qui d’ici une vingtaine de jours, partirait pour Waterdeep, une autre des grandes villes de la côte. Cela avec un paiement de 100 PO par personne pour qui assurerait leur protection. La seconde était à propos d’un objet arcanique instable, qui d’ici cinq jours arriverait par bateau au Quai N°5. Cette quête aurait apparemment été proposée par la Guilde des Voleurs de la ville.

Une discussion s’engagea alors sur ce que leur groupe pourrait faire. Xun’a était particulièrement intéressée par la quête concernant l’objet arcanique. La demoiselle dut cependant faire face à l’opposition de ses compagnons de route. En effet, aucun des trois hommes n’était partant pour cette idée, pour des raisons diverses. Ildhrae lui vint à proposer cependant un autre plan : s’occuper d’abord de rétablir la paix dans le village que tous avaient traversé, puis revenir à Neverwinter et s’occuper de la caravane partant pour Waterdeep. Le Genasi n’avait pas oublié la demande de l’esprit, relayée par Xun’a. L’attente de la récupération de l’ensemble de leur matériel, et faire l’aller-retour jusque là-bas, leur prendrait onze jours. A minima, et à condition de ne pas rencontrer de trop grandes difficultés. Ils avaient cependant un battement de neuf jours pour résoudre leurs problèmes, le cas échéant, avant le départ de la caravane.

Ildhrae réussit à convaincre ses compagnons et après la fin du repas, tous se rendirent dans la boutique pour aventuriers. Là-bas, le mage d’armes servit de négociant pour l’ensemble du groupe, tandis que chacun achetait ce qui lui était nécessaire, et vendait ce qui ne l’était plus. Puis le groupe se sépara à nouveau, en fonction des objectifs et de l’apparence de chacun. En effet, Kherad aurait plus de mal à se rendre dans le quartier Ouest, où son origine risquerait de jouer contre lui. C’est ainsi que le nain et le genasi se rendirent vers l’Ouest, tandis que l’elfe noire et le tieffelin se rendirent vers le Sud.

Xun’a et Kherad trouvèrent sans trop de mal la zone du cimetière de Neverwinter et se rapprochèrent du temple dédié à Corneille. Là-bas, ils purent faire la rencontre de la prêtresse de cette dernière, une demie-elfe de 120. Ils expliquèrent la raison de leur venue, et cette dernière accepta car possédait un lien avec l’histoire de ce village. Ce dernier, dénommé Celan, avait abrité plusieurs des membres de sa famille, dont son ancêtre qui n’était nul autre que l’esprit qui avait pris contact avec Xun’a. C’est ainsi qu’ils convinrent de se retrouver d’ici quelques jours, le temps pour le groupe d’aventuriers d’être complètement paré. Cela allait à la prêtresse, qui avait ses propres préparations à faire.

A l’Ouest de la ville, Gromlick et Ildhrae découvraient un décor bien différent. Cet endroit était définitivement celui où vivaient les personnes les plus riches… L’ensemble est bien mieux entretenu et semble plus onéreux. Les gardes sont bien plus nombreux aux alentours également. Guidés par les connaissances en infrastructure du nain, le duo n’a aucun mal à trouver l’apothicaire conseillée par le tailleur, Valenea Ivrielha.

Cette dernière est une elfe de toute beauté, de loin la plus belle qu’il ait sans doute été donné de voir aux aventuriers. Nullement intimidé cependant, Ildhrae commence à échanger avec cette dernière, sur un ton respectueux. L’elfe leur confie cependant qu’ils sont loin d’être assez riches pour pouvoir utiliser ses produits et leur en fait la démonstration en sortant le produit le plus basique qu’elle propose, une potion de soin à 170 PO. Puis elle en sort une autre, représentant selon elle la vraie qualité de son travail, et demande à Ildhrae de l’estimer. Bien que ce dernier sorte un prix élevé, 5000 PO, il se trouve que son prix véritable est cinq fois supérieur.

Ildhrae reconnaît alors qu’ils ne peuvent guère s’offrir ses services et lui demande si elle n’aurait pas quelqu’un à leur conseiller. Cette dernière les envoie vers son ancien apprenti, Alexander Brightfire, un noble humain devenu alchimiste. Son comptoir se trouve dans le quartier des marchands. Puis, pour une raison qui n’est pas complètement déterminée, l’elfe leur offre la petite potion, récupérée par Gromlick, en espérant les revoir un jour, avec une bourse suffisante pour qu’ils puissent réellement commercer. Le genasi la remercie et retourne donc avec son compère vers le quartier des marchands.

L’ambiance dans l’atelier d’Alexander est bien différente de celle de leur précédente rencontre. Les objets présentés sont en effet dans des prix plus proches de leur bourse, mais restent élevés. Ildhrae commence donc à marchander, et Alexander dit qu’il ne le fera vraiment que lorsqu’il entendra parler d’eux dans la ville. Réfléchissant rapidement, le genasi évoque ce qui va être leur prochaine quête, concernant le village hanté. Cela semble soudainement l’intéresser, puisque certaines plantes spécifiques poussent uniquement là où se trouvent des morts-vivants. L’alchimiste leur promet donc des prix cassés si le groupe lui ramène des feuilles appelées Cauchemar de Corneille. Il précise la nécessité de devoir les prendre avec des gants et d’éviter tout contact entre cette plante et quelque chose d’organique, comme de la peau.

Puis sentant peut-être un potentiel chez eux, Alexander leur demande s’ils sont prêts à prendre quelques risques. Il leur confie deux objets qui en sont au stade de prototype, une pierre tonnerre et un feu alchimique, et leur demande de prendre des notes de chacun des effets qu’auront ces objets une fois utilisés. Gromlick achète deux kits de soin, ainsi qu’une fiole de poison fulgurant, avant qu’ils ne partent de cet endroit.

Le second binôme n’étant pas encore revenu, le nain et le genasi décident de se diriger vers l’académie des mages afin de tenter d’enfin savoir les bénéfices qui pourraient être les leurs concernant certains objets magiques dont les capacités sont encore inconnues. Même si le soir commence à approcher, sans doute auraient-ils le temps d’avoir quelques informations avant de retourner vers l’auberge…

Tant de mystères étaient encore présents, sur certaines choses… Sans doute leur groupe allait-il vivre encore bien des choses surprenantes, dans les jours à venir, et faire de nouvelles rencontres…
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 5 : Découverte de Neverwinter et objectifs futurs (02/04/2016)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» indices sur de futurs batiments orks
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» [tuto] objectifs
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Donjons et Dragons XIGKO :: Ecrits de l'aventure :: Version Narrateur-
Sauter vers: